Tech

02 au Royaume-Uni et SoftBank au Japon plantés par leur fournisseur télécom

le 6 décembre 2018


Une panne a privé de connexion jeudi des millions d’utilisateurs des opérateurs mobiles O2 au Royaume-Uni et SoftBank au Japon, tous deux clients du fournisseur suédois d’équipements de télécommunication Ericsson.

« Nous sommes au courant du fait que nos clients ne sont pas en mesure d’utiliser les données », a expliqué O2, le deuxième plus important opérateur mobile au Royaume-Uni, dans un communiqué.

Les personnes affectées depuis tôt jeudi matin n’avaient toujours pas accès à internet ni à leurs e-mails sur leur téléphone mobile vers 13H30 GMT.

Filiale du géant espagnol des télécoms Telefonica, O2 compte 25 millions de clients directs, mais, au total, 32 millions de personnes utilisent son réseau, via d’autres opérateurs comme Tesco Mobile ou Sky.

Au Japon, l’opérateur SoftBank Corp. a fait état d’une panne générale de plusieurs heures de son réseau cellulaire et de la partie téléphonie de son réseau fixe.

« Aujourd’hui, nos services étaient inutilisables ou fortement dégradés mais la situation a été rétablie aux alentours de 18H04 (09H04 GMT) », a expliqué la firme dans un bref communiqué.

La panne a duré près de cinq heures et a été relatée par de nombreux internautes.

SoftBank n’a pas précisé la cause exacte de cet incident d’une ampleur très rare au Japon, hormis au moment des catastrophes naturelles. Le groupe a simplement indiqué que des équipements avaient dysfonctionné à l’échelle nationale.

O2 a toutefois assuré de son côté que la panne provenait d' »un problème informatique mondial » touchant l’un de ses fournisseurs qu’il n’a pas nommé. O2 a estimé fortement probable que d’autres opérateurs mobiles dans le monde soient affectés.

Parmi les fournisseurs d’O2 comme de SoftBank figure l’équipementier suédois Ericsson.

« O2 et SoftBank au Japon ont connu des problèmes avec des perturbations sur les flux des données. Ils sont tous deux clients d’Ericsson », a expliqué un porte-parole du groupe suédois questionné par l’AFP.

Interrogé sur le fait de savoir si un logiciel d’Ericsson était à l’origine de la panne chez les deux opérateurs, le porte-parole a répondu: « Non, nous ne disons pas que le problème est lié à ce qu’Ericsson a fourni ». Il a ajouté que l’équipementier travaillait avec les deux opérateurs pour éclaircir l’origine de la panne.

En attendant, O2 subissait au Royaume-Uni un déferlement de récriminations sur les réseaux sociaux et ses équipes essayaient de répondre à un maximum de clients affectés.

« Ce n’est pas seulement le service de données. Je n’arrive pas à passer des appels et envoyer des SMS non plus! », maugréait Karly sur Twitter. « J’espère que O2 va indemniser les clients pour l’absence de 4G et de données », pointait de son côté Dave, à l’instar d’autres mécontents.

Le dernier problème d’ampleur pour O2 remontait à juillet 2012 quand une panne géante de son réseau avait perturbé pendant 24 heures les communications de milliers d’abonnés.

LNT avec Afp

POUR ALLER PLUS LOIN