Valider
La Nouvelle Tribune

La Nouvelle Tribune

Abonnez-vous

Offre exclusive digitale à 300 DHS

Je m'abonne
Menu La Nouvelle Tribune
Abonnez-vousRechercher
FacebookTwitter

Naviguez entre les articles de la même catégorie en balayant vers la droite ou vers la gauche

FITUR : la gastronomie marocaine comme vecteur d'attractivité touristique 0

24/01/16 publié par LNT

La gastronomie est exploitée par plusieurs pays comme vecteur de développement et d’attractivité touristique. C’est le cas aussi du Maroc, dont le stand à la 36éme édition du Salon international du Tourisme de Madrid (FITUR-2016) offre aux visiteurs un « Show cooking » des plus succulents.

D’une superficie de 400 m2, le stand du Royaume offre à ses nombreux visiteurs durant le FITUR-2016 (20-24 janvier) des plats de la cuisine marocaine traditionnelle préparés sur place par des chefs marocains, tout un spectacle culinaire mettant en valeur l’un des aspects fondamentaux du savoir vivre marocain et de la riche civilisation milliaire du Royaume aux multiples affluents.

Des plats qui font la renommée de la gastronomie marocaine dans le monde, du célèbre tajine de viande, aux briwat farcies à la viande hachée ou au poulet, en passant par le couscous, sont ainsi mijotés dans le stand marocain et dégustés par les visiteurs, question de leur donner un avant goût des délices qu’ils peuvent se mettre sous le palais lors d’un séjour au Maroc.

A travers cette initiative, les décideurs et opérateurs marocains du secteur touristique montrent qu’ils accordent une grande importance au volet culinaire dans la promotion de la destination Maroc, comme le font plusieurs pays, notamment l’Espagne qui accueille le FITUR.

Pour le délégué de l’Office national marocain du tourisme (ONMT) en Espagne, Mohamed Sofi, « la cuisine fait partie intégrante de la culture marocaine ».

Le stand du Maroc au salon FITUR, a-t-il poursuivi, a prévu cette année un espace « Show cooking » où les visiteurs ont droit à des démonstrations de préparation de recettes marocaines, comme la célèbre pastilla aux pigeons ou encore le couscous aux septs légumes.

M. Sofi a relevé que les visiteurs ont pu également déguster ces plats raffinés et se rendre compte par eux même de la saveur des ingrédients de cette célèbre cuisine reconnue à travers le monde entier.

Notant que l’espace consacré au « Show cooking » dans le stand marocain connaît une grande affluence, il a fait observer que cette initiative ne met pas seulement en valeur la richesse et la diversité de la gastronomie au Maroc, mais aussi l’art de recevoir et l’accueil des Marocains.

Conçu afin de mettre en avant l’art architectural et la richesse de l’artisanat marocains, le stand mis en place par l’ONMT au FITUR accueille aussi pour la première fois une troupe de danse d’Al Guedra durant les journées grand public de cette édition pour faire découvrir aux visiteurs cette danse emblématique des provinces du Sud marocain.

« Cette année, nous avons souhaité mettre en avant le patrimoine culturel du Sud marocain avec cette troupe de danse traditionnelle qui doit son nom au tambourin de terre cuite qui la rythme. Un art qui fait partie intégrante du patrimoine culturel des provinces sahariennes », explique Sofi, à ce sujet.

La gastronomie a prouvé qu’elle peut à elle seule motiver le choix d’un lieu de séjour pour une certaine catégorie de touristes. Les opérateurs touristiques marocains ont bien compris cet enjeu et comptent exploiter au maximum les opportunités offertes par ce créneau, d’autant plus que la cuisine marocaine est l’une des plus riches du monde.

C’est pas un hasard que la cuisine marocaine, riche en épices, très parfumée et aux multiples plats, ait été classée par les spécialistes 2ème ou 3ème meilleure gastronomie du monde durant plusieurs années.

LNT avec MAP