altcoins

Tech

[Dossier Spécial Blockchain] Partie 4 : Digital Tokens, pièces maîtresses de la Blockchain

par Omar Amrani | le 25 décembre 2016


La construction d’un monde décentralisé où les humains peuvent échanger directement entre eux, en toute confiance et sécurité, repose essentiellement sur la puissance de la technologie Blockchain et sur les nombreuses applications des smarts contracts qu’elle permet.

Si tous les échanges et transactions sont possibles dans la Blockchain, c’est essentiellement grâce à un système ingénieux de jetons numériques : Les Digital Tokens.


Qu’est-ce qu’un Token ?

Personnellement, lorsque j’entends le mot jeton (token en anglais), cela me fait penser à 3 images différentes !

La première image qui me vient à l’esprit est celle de pièces rondes en plastiques représentant un certain montant d’argent mis en jeu dans un casino !

Résultat de recherche d'images pour "jeux casino"

La deuxième image correspond plutôt à un jeu de société où les jetons sont des pièces essentielles pour pouvoir jouer !

Résultat de recherche d'images pour "jetons jeux de société"

Enfin, la troisième image que je me représente lorsque que j’entends le mot jeton est celle d’une réunion d’un conseil d’administration où le jeton de présence sert à rémunérer ses membres !

Résultat de recherche d'images pour "conseil d'administration"

En cherchant la définition exacte du jeton sur Wikipedia, je me rends compte qu’il existe en fait de très nombreuses autres utilisations que celles que je visualisais dans ma tête :

  • les jetons publicitaires que l’on utilise pour déverrouiller un chariot de supermarché (sert de support publicitaire pour les petites et grandes entreprises);
  • les jetons de transport;
  • les jetons de téléphone;
  • etc.

En fait, le jeton n’est pas une notion nouvelle. Celui-ci existerait depuis le Moyen-Âge et aurait connu son âge d’or au 19ème siècle lorsqu’il était utilisé par les commerçants et les restaurateurs comme monnaie d’échange pour palier à la pénurie de petite monnaie de l’époque.

Résultat de recherche d'images pour "jeton 19ème siècle"

Le jeton est donc une sorte de méreau (« bon-pour ») ou de monnaie alternative qui donne la possibilité d’effectuer divers tâches et fonctions.

 

Les Tokens à l’ère du numérique

Le Digital Token n’est finalement qu’une version digitalisée du jeton pour pouvoir faire des opérations et des transactions dans le monde numérique !

Aussi étonnant que cela puisse paraitre, la notion de Token digital est en fait bien antérieur à l’apparition de la Blockchain !

Le jeton numérique est né lorsque le web a commencé à devenir populaire. Son utilisation la plus commune est le « jeton d’authentification » :

Lorsque vous saisissez une adresse e-mail dans un site Web pour vous inscrire à un nouveau site ou à une nouvelle application mobile, il vous est en général demandé de vérifier votre courriel et de cliquer sur un lien qui ressemble en général à ceci:

Https://www.siteweb.com/confirm_email?token=4bdebebc-189b-2748-e1cb-65465sqv

Résultat de recherche d'images pour "e-mail confirmation"

Ce lien est en fait un jeton ! c’est-à-dire une chaîne unique de caractères, qui, lorsque vous cliquez dessus, dit au serveur que « oui, le nouvel inscrit a bien reçu le token dans son courrier électronique et nous l’a renvoyé ! Son compte existe bien, on peut donc valider son inscription ! »

Cette technique, bien que diminuant le risque d’intrusion par vol de mot de passe à distance, comporte cependant quelques failles de sécurité car cette méthode est aussi utilisée par les pirates informatiques pour voler les données des utilisateurs via de faux liens internet (technique de Hameçonnage ou Phishing).

Résultat de recherche d'images pour "phishing"

Il existe une méthode d’authentification plus forte utilisant des tokens cryptographiques et qui consiste à associer des jetons physiques (calculatrice spéciale, carte magnétiques, clé USB, etc.) à des clés numériques !

Résultat de recherche d'images pour "security token"
Quelques exemples de Tokens Cryptographiques…

Malheureusement, cette technique comporte, elle aussi, des limites notamment à cause du risque de vol et d’oubli de mot de passe.

La nécessité d’améliorer le processus d’utilisation des tokens a donc donné naissance aux clés cryptographiques utilisées dans la Blockchain !

Blockchain et Digital tokens

Le système de tokens utilisés dans la Blockchain repose sur la notion de clé privée/clé publique que j’ai déjà expliqué en détail dans cet article.

Ces tokens constituent, en fait, la base du système de transactions et d’échanges sécurisées dans une Blockchain car ils servent à assigner différentes tâches aux contributeurs, collaborateurs et mineurs de celle-ci.

Ces jetons sont techniquement des quantités spécifiques de ressources numériques que vous contrôlez, et dont vous pouvez réaffecter le contrôle à quelqu’un d’autre.

Il existe deux types de tokens numériques dans une Blockchain : les « Built-in Tokens » et les « Tokenized Assets »

« Built-in Tokens » ou Tokens natifs

Les Tokens natifs sont ceux utilisés comme principale ressource pour une Blockchain spécifique. C’est le cas par exemple des BTC dans la chaine Blockchain du Bitcoin ou de l’ETH dans la Blockhain Ethereum !

Ces tokens servent essentiellement comme système d’incitation pour encourager les gens à valider les transactions et à créer des blocs dans une Blockchain.

Résultat de recherche d'images pour "mineurs blockchain"

En fait, sans ce type de tokens, il ne peut tout simplement pas y avoir de Blockchain ! En effet, comme il n’y a pas de tiers de confiance, il faut que les règles soient acceptables et acceptées par tous les acteurs de la Blockchain et qu’ils aient chacun personnellement intérêt à maintenir le réseau.

Les « Built-in » tokens ont aussi une utilité au niveau de la sécurité de la Blockchain car ils peuvent servir à se prémunir contre les spameurs en intégrant dans le système un petit coût pour chaque transaction.

Enfin, les « Built-in » tokens ont une valeur réelle externe. Vous pouvez donc acheter et vendre n’importe lequel d’entre eux sur une plateforme de change en ligne pour d’autres tokens numériques ou de l’argent réel.

2016-12-25

J’ai d’ailleurs à ce propos pu rencontrer Yassine Rachik et Adil Bouzidi, deux développeurs marocains passionnés de Blockchain qui m’ont aidé à mieux comprendre cette notion essentielle de « Built-In » Tokens.

ark-team

Ces derniers ont contribué avec l’aide d’une trentaine d’individus repartis dans quinze pays à mettre en place une plateforme open source très innovante et ambitieuse :ARK.io. Son but ? l’adoption par le consommateur de la technologie Blockchain dans sa vie de tous les jours !

Résultat de recherche d'images pour "ark.io"
La particularité de Ark.io est de créer des passerelles avec d’autres technologies blockchain via une solution technologique innovante: le SmartBridge.

Les « tokenized assets » 

Malgré que les « Built-In Tokens » aient une valeur externe, ils n’ont pas vocation à représenter un bien. Ce sont les « tokenized assets » qui ont cette fonction !

Les « Tokenized Assets » sont des représentations digitales d’actifs physiques. Ils sont identifiés de manière unique par des clés cryptographiques (système clé privé/clé publique) qui peuvent être à leur tour échangés à l’aide d’une blockchain.

Avec les tokenized Assets, une personne peut donc acquérir un actif en envoyant son jeton à un émetteur spécifique qui l’a crée !

Si les actifs populaires sont aujourd’hui la devise (USD, EUR, etc) et les métaux précieux (or, diamants), on remarque que de plus en plus de personnes commencent à mettre d’autres formes de biens sur les blockchains : livres, créations artistiques, musiques, etc.

En fait, c’est un véritable écosystème qui semble naitre autour de ces jetons digitaux et de très nombreuses applications verront très certainement le jour lorsque ceux-ci seront couplés à des réglementations juridiques…

Résultat de recherche d'images pour "Tokenized Assets"

Trading et volatilité des monnaies virtuelles

Il existe aujourd’hui une multitude de tokens numériques et de monnaies virtuelles  et le trading sur ceux-ci est de plus en plus pratiqué  car ils présentent le double avantage d’avoir des frais de transactions très bas et de pouvoir être revendus très rapidement grâce à leur liquidité.

Résultat de recherche d'images pour "trading bitcoin"

Le problème avec les monnaies virtuelles, c’est leur aspect volatile.

Dans une interview accordée au magazine bitcoin.fr, Hadrien Charlanes, ingénieur software spécialiste de la Blockchain Ethereum, explique que « le stockage des tokens engendre des tensions énormes sur le marché » à cause justement de leur grande volatilité !

Pour résoudre cette problématique, ce dernier travaille en collaboration avec Consensys, une des plus importantes entreprises de l’écosystème Ethereum, à la création d’un token stable, le STABL.

Cette nouvelle monnaie virtuelle ambitionne de garder une valeur fixe par rapport à une monnaie fiat (monnaie décrétee par un Etat) et pourrait bien venir disrupter le marché des crypto-currencies si le projet est mené à son terme…

Résultat de recherche d'images pour "STABL token"


Les Tokens, pièces maitresses de la Blockchain, couplés avec les smart contracts, ont le potentiel de changer radicalement les organisations sociales et les échanges entre les individus.

Comment ? en instaurant un système plus démocratique et plus transparent…C’est ce que nous verrons dans le prochain article…

Omar Amrani.

Suivez « Chroniques du Futur » sur Facebook