Valider
La Nouvelle Tribune

La Nouvelle Tribune

Abonnez-vous

Offre exclusive digitale à 300 DHS

Je m'abonne
Menu La Nouvelle Tribune
Abonnez-vousRechercher
FacebookTwitter

Art : Le Foro de Casablanca consacre la Femme 0

29/11/12 publié par lntadmin

«La Femme dans les industries culturelles et la créativité dans la région Afro-Méditerranéenne », est la thématique de la deuxième édition de Foro Casablanca (Forum des arts de Casablanca). Organisé par la Fondation espagnole « Temas de Artes », le forum s’est tenu le jeudi 22 novembre dans la capitale économique, devant un parterre de d’acteurs culturels et diplomatiques des deux pays. Fort et fier du succès de la première édition organisée il y près d’un an,  Victor Del Campo, président de la Fondation « Temas de Artes » et directeur du Forum, estime que les industries culturelles pourraient jouer un rôle prépondérant dans la relance de la croissance économique, particulièrement en temps de crise. « Les industries culturelles représentent une place importante dans le PIB espagnol (4,5%). En ces temps de crise, c’est l’un des secteurs qui a le moins de difficultés. Au Maroc, on veut que le tourisme soit le pilier de l’économie. Or, les industries culturelles représentent une puissance, une manne qui peut parfaitement servir au développement du secteur. » explique Victor Del Campo.

D’où l’intérêt de créer une dynamique culturelle à même de promouvoir l’art, de favoriser les échanges culturels avec d’autres contrées. « Cela permettra de propulser l’art marocain au-devant de la scène internationale, donnant ainsi aux Marocains de conquérir de nouveaux marchés, tels l’Europe centrale, des marchés anglo-saxons et du Moyen-Orient. »

En effet, ce genre d’événements pourrait être un moteur non seulement pour promouvoir la dynamique de l’Art, mais aussi renforcer les échanges entre les institutions culturelles des deux pays. « Il est important pour nous d’appuyer en tant qu’institution ce forum,  cela permet d’encourager et de renforcer les échanges culturels au niveau de la Méditerranée. », a déclaré Mme Noria Médina, directrice de la Maison Arabe, qui siège à Madrid.

C’est la femme artiste et à travers elle la femme de manière générale, que les organisateurs ont décidé de mettre en avant pour cette deuxième édition. Les acteurs culturels venus de l’Europe, de la Méditerranée et de l’Afrique ont ainsi débattu de la place de la femme dans le milieu de l’Art. Des échanges de bonne facture ont ponctués les débats d’intervenants de divers horizons.

Dans ce même sens, une Résidence d’Artistes a été organisée au Centre d’Art Contemporain (CAC)  à Ifitry, près d’Essaouira, au profit d’une poignée d’artistes. L’objectif était de leur permettre de donner libre court à leur imagination et créer dans un univers entièrement dédié à l’art et où l’homme n’avait pas droit de cité. « On s’est retrouvé entre femmes artistes, c’était un échange enrichissant. Nous avons pu découvrir les travaux, les techniques des unes des autres. En tout cas l’endroit était propice à la création ; », raconte Malika Agueznay, artiste peintre, à laquelle les organisateurs ont rendu un vibrant hommage lors de ce forum. Lequel fut également l’occasion de découvrir le projet “Gorée, le retour”, de Palacin. « Un projet conjuguant la production, l’exposition et la divulgation de l’histoire la plus tragique, triste et oubliée dont fut victime le continent africain ».

Leila Ouazry